Automobile: Pose de la première pierre de l’Usine Renault Trucks

0
1449

 

C’est en présence du ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, le président de Renault Trucks SAS et le Senior Vice-président de Volvo group qu’a eu lieu, hier, à Meftah (Blida), la cérémonie de pose de la première pierre de l’unité de d’assemblage et de production des marques Renault Trucks et Volvo Trucks. Baptisée « SOPROVI », devrait produire et assembler des camions du groupe Volvo, à savoir des Renault Trucks et des Volvo Trucks, avec une capacité de production qui pourrait atteindre jusqu’à 2000 camions par an. Le lancement de cette unité vise à « développer » et à « renforcer » sa présence en Algérie après s’être déjà implanté à Oran avec l’usine d’Oued Tlelat pour le montage de la Symbol et de la Dacia Logan. Fruit d’un partenariat entre l’Algérie et le Groupe Renault, l’investissement en cours contribuera au développement d’un outil industriel « compétitif » devant déboucher sur la production et la commercialisation de véhicules Renault Trucks et Volvo Trucks. Cette réalisation permettra de hisser l’usine au rang de la plus grande du continent africain, une ambition industrielle importante et une source de productivité et de développement de la filière automobile pour l’Algérie. Elle devra produire le premier véhicule dans le courant de l’année 2017. « Le lancement de ce projet phare atteste du développement économique que connaît l’Algérie et de la confiance dont jouit notre pays auprès des investisseurs étrangers », a indiqué à cette occasion le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb. Ainsi donc, la marque au losange peut s’enorgueillit d’être parmi les premiers constructeurs étrangers à avoir mené à bien un projet d’unité d’assemblage de camions en Algérie. En effet, et lors du 3e forum algéro-français tenu à Alger, et dans le cadre de la visite du premier ministre français, Manuel Valls, Renault Truck avait signé un protocole d’accord avec le ministre de l’Industrie et des Mines pour réaliser une usine d’assemblage de ses camions, en joint-venture avec le groupe algérien BSF Soukari. Cette nouvelle entreprise commune posera sans doute les bases d’un partenariat « stratégique » qui investira dans les années à venir en capacités industrielles et en formation. Elle sera en concurrence avec le constructeur automobile suédois Scania, partenaire du groupe Mezoughi, le dépositaire de sa marque à l’ouest du pays pour une usine de montage de camions à Mascara qui entrera en production à la fin 2017. « Renault Trucks a une longue histoire en Algérie et le parc roulant de camions européens le plus important. Un partenaire local fort nous permettra de consolider nos relations avec les acteurs de ce marché qui est essentiel pour Renault Trucks et le groupe Volvo», a indiqué Bruno Blin, président de Renault Trucks SAS.             Renault Trucks Algérie est, pour rappel, une filiale du Groupe Volvo, la seule filiale d’un constructeur européen de poids-lourds présente en Algérie. De son coté, la société BSF est une entreprise familiale fondée par les frères Souakri, spécialisée dans la production de produits rouges destinée au BTP et à la construction.