APN: Boughali reçoit l’ambassadeur d’Italie en Algérie

0
79

Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, a reçu, ce jeudi, l’ambassadeur de la République italienne en Algérie, Alberto Cutillo.

Lors de cette rencontre, M. Boughali s’est félicité «des relations privilégiées» liant les deux pays et «du saut qualitatif enregistré ces dernières années, ce qui traduit la forte volonté politique concrétisée par l’échange de visites entre les présidents des deux pays en 2021 et 2022, et la visite de la Première ministre italienne en Algérie en 2023». Le président de l’APN a affirmé que ces relations «requièrent la promotion et l’élargissement de la coopération à davantage de domaines économique, culturel, académique et scientifique afin de parvenir à de véritables relations stratégiques servant de modèle pour les relations bilatérales privilégiées entre les pays méditerranéens». Sur le volet parlementaire, M. Boughali a salué «la tendance à la hausse de la coopération entre l’APN et la Chambre des députés italiens», aspirant à «la renforcer à travers l’échange de visites, d’expertises et de concertations entre les deux groupes d’amitié». D’autre part, le président de l’APN a loué «le Plan Mattei» qui vise à «renforcer les relations avec les pays africains», assurant «la disposition de l’Algérie à coopérer à travers son approche globale pour trouver des solutions aux problèmes auxquels fait face le continent africain, y compris les pays du Sahel, et promouvoir la stabilité et le développement dans ces pays». A cette occasion, M. Boughali a passé en revue les principes de la politique étrangère de l’Algérie, rappelant son soutien à toutes les causes justes dans le monde, notamment les causes, palestinienne et sahraouie. Il a salué, dans ce sens, «les personnes éprises de liberté, à travers le monde qui revendiquent le droit du peuple palestinien à l’établissement de son Etat et au recouvrement de ses droits légitimes», réaffirmant «la position de l’Algérie en soutien au droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, loin de toute ingérence ou pression étrangère». De son côté, le diplomate italien s’est félicité des «relations fortes et séculaires unissant les deux pays», qualifiant «l’Algérie de partenaire important dans les domaines politique, économique, sécuritaire et énergétique». Il a également mis en avant «le rôle de l’Algérie dans la réalisation de la paix et de la stabilité en Afrique et sa contribution efficace au développement des pays du continent», exprimant «la volonté de l’Italie de travailler de concert avec l’Algérie dans ce sens et d’employer son expertise et expériences au service de l’Afrique». S’agissant de la coopération parlementaire, l’ambassadeur italien a souligné que le Parlement de son pays «accorde une grande importance à la coopération avec les parlements des pays amis, y compris de l’Algérie, à travers le renforcement des canaux de dialogue et l’échange de visites», affirmant «sa disponibilité à œuvrer pour le développement de ces relations». Au niveau international, M. Cutillo a salué «le rôle important que joue l’Algérie en sa qualité de membre non permanent au Conseil de sécurité, rappelant «les positions de son pays vis-à-vis des questions actuelles, à l’instar de la situation en Palestine et au Sahara occidental».

Zahra Ougaoua /Ag.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici