Algérie-Mauritanie: Une nouvelle pierre dans l’édifice du partenariat stratégique

0
123

Une nouvelle pierre a été portée à l’édifice des relations algéro-mauritaniennes avec plusieurs projets stratégiques communs dont l’inauguration et le lancement ont été donnés, jeudi dernier dans la wilaya frontalière de Tindouf, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Il s’agit de deux postes frontaliers fixes, du projet de réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate et du projet de réalisation de la zone de libre-échange. Arrivés en début d’après-midi à Tindouf, les deux Présidents ont procédé au lancement de ces projets conçus pour permettre à la région de gagner en prospérité. Sur place, ils ont suivi un exposé détaillé sur l’activité des deux postes frontaliers fixes entre les deux pays avant de procéder à leur inauguration. Le poste frontalier du côté algérien dispose de toutes les commodités nécessaires et devrait consacrer une dynamique économique entre les deux pays à même d’impulser le développement au niveau des régions frontalières. Par la suite, les deux Présidents ont donné le coup d’envoi du projet de réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate, longue de 840 km, et qui est intervenue pour annoncer une nouvelle étape dans les relations historiques entre l’Algérie et la Mauritanie et devra ouvrir des axes routiers internationaux importants pour permettre aux opérateurs algériens d’accéder aux marchés africains, via la Mauritanie. Ce projet stratégique permettra également de consolider la coopération économique entre les opérateurs des deux pays et relancer la dynamique économique et la fluidité des échanges commerciaux. Une dizaine d’entreprises algériennes participent à la réalisation de ce projet vital, ainsi qu’un bureau d’études algérien qui est chargé de son suivi. Ce projet offre ainsi à l’Algérie, pour la première fois depuis son indépendance, de réaliser une infrastructure d’importance majeure en dehors de ses frontières. Le Président Tebboune a insisté, à l’occasion, sur l’impératif de passer à la vitesse supérieure dans la réalisation de ce projet à travers l’adoption d’un système de travail en continu, affirmant que la réalisation de ce projet devra ouvrir de nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays. Pour sa part, le président mauritanien a remercié le président de la République pour son engagement à concrétiser ce projet vital de la route Tindouf-Zouerate, félicitant les deux pays pour cet exploit majeur. Les deux Présidents ont procédé, par la suite, à la pose de la première pierre du projet de réalisation de la zone de libre-échange entre les deux pays, appelée à constituer un trait d’union en matière d’échanges commerciaux et industriels entre l’Algérie et les pays d’Afrique de l’Ouest, selon les explications fournies sur place. Cette zone fait partie des 5 zones de libre-échange prévues à Tin Zaouatine, Timiaouine, Bordj Badji Mokhtar et Debdeb, dans l’extrême-sud du pays. Ce projet important devrait contribuer également à augmenter le volume des échanges commerciaux qui connaît actuellement une croissance continue entre l’Algérie et la Mauritanie, pays frère. Compte tenu de sa position à proximité du poste-frontière, cette zone franche devrait aussi apporter une plus-value et insuffler un fort élan aux échanges commerciaux entre l’Algérie et la Mauritanie, ainsi qu’avec tous les pays de la région qui enregistrent un volume important en termes d’importations et d’exportations. Le président de la République a affirmé, dans ce contexte, que «les marchandises et biens mauritaniens d’origine claire sont les bienvenus» et seront «exonérés de taxes», de même pour les produits algériens, invitant les opérateurs économiques mauritaniens à «investir dans la zone franche et à tirer profit des exonérations fiscales et douanières». Il a, en outre, relevé avoir convenu avec son homologue mauritanien d’une prochaine rencontre entre les ministres du Commerce des deux pays pour «renforcer la coopération et les échanges bilatéraux à travers la création de banques et la facilitation de l’accès des biens et marchandises», soulignant que la route Tindouf-Zouerate facilitera les échanges de biens mauritaniens et algériens entre les deux pays. Pour sa part, le président mauritanien a souligné l’importance de cette route qui reliera les deux pays frères, estimant que la zone franche sera «une zone de rencontre et un trait d’union en matière d’échanges». Le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a, par ailleurs, salué les efforts de l’Algérie en faveur du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays. Il convient de noter que l’Algérie est l’un des principaux partenaires économiques de la Mauritanie, la valeur des exportations algériennes vers ce pays ayant connu une augmentation constante au cours des trois dernières années dépassant 200%. Une tendance à la hausse qui devrait se renforcer davantage à l’avenir à la faveur de l’entrée en service des projets stratégiques entre les deux pays. Afin de fluidifier leurs échanges commerciaux, l’Algérie et la Mauritanie avaient décidé, lors de la 6e session de la Commission mixte algéro-mauritanienne de coopération douanière, tenue en novembre dernier à Alger, de renforcer la coopération douanière bilatérale et de faciliter les échanges transfrontaliers. Les deux pays avaient alors mis l’accent sur la nécessité d’activer l’ensemble des mécanismes à même de faciliter et de sécuriser la circulation des marchandises et des voyageurs afin de lutter contre toutes les formes de criminalité transfrontalière, appelant à la levée de tous les obstacles susceptibles d’entraver la mise en œuvre effective de ces mécanismes sur le terrain. Les Présidents Tebboune et Ould Cheikh El Ghazouani ont veillé à établir un partenariat stratégique global, qui soit exemplaire dans la région et qui reflète la solidité des relations historiques enracinées entre les deux pays, et se sont engagés à œuvrer à le hisser à la hauteur de la fraternité et de l’amitié qui lient les deux peuples frères aux parties en vue d’établir un partenariat stratégique global. Après le parachèvement de cet important projet, dont l’exploitation sera assurée par l’Algérie sous forme de concession pour une durée de 10 années avec reconduction tacite, tandis que le contrat de réalisation de cette infrastructure, tant rêvée par les habitants des régions qu’elle traverse, entrera en vigueur une fois les travaux parachevés. Quant aux multiples stations-services implantées tout au long du tracé de la route, elles seront réalisées et exploitées par la société Naftal. Le lancement de la réalisation de ce projet stratégique qui est intervenu pour annoncer une nouvelle étape dans les relations historiques entre l’Algérie et la Mauritanie, devra ouvrir des axes routiers internationaux importants et permettre aux opérateurs algériens d’accéder aux marchés africains, via la Mauritanie. Il permettra également de consolider la coopération économique entre les opérateurs économiques des deux pays et de relancer la dynamique économique et la fluidité des échanges commerciaux.

T. Benslimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici