Algérie – Guinée, demain soir (20h) à Baraki: Les Verts avides de reconquête pour la première de Petkovic

0
256

Premier test officiel pour le coach Vladimir Petkovic, demain soir (20h), à la tête des Verts face à la Guinée au stade Nelson Mandela de Baraki.  Un match comptant pour la 3e journée des éliminatoires pour le Mondial 2026. Il s’annonce compliqué face à un sérieux concurrent dans le Groupe.

Il s’agit même du rival le plus dangereux capable de nous barrer la route du Mondial. C’est dire l’importance de la rencontre face au Syli National emmené par Kaba Diawara dont l’ambition est de surprendre les Verts chez eux. « Il s’agit d’un tournant, car on va jouer chez le leader du groupe qui compte trois points d’avance sur nous. Les deux équipes se connaissent bien. Chacune a bien fait ses devoirs, il reste la vérité du terrain », a-t-il déclaré sur le site officiel de la Fédération guinéenne de football.Depuis le fiasco de la dernière CAN, il faut dire que les adversaires de l’Algérie s’enhardissent et ne font plus de complexe d’infériorité face à l’équipe nationale. C’est à Bennacer et ses camarades de rétablir leur suprématie de plus en plus contestée, d’autant qu’ils auront beaucoup à gagner en cas de victoire, ce soir.« On est focalisé sur le premier match face à une très belle équipe de Guinée. Cela fait quelques jours qu’on travaille physiquement et mentalement pour aborder ce rendez-vous du mieux possible. Il règne une très bonne ambiance au sein du groupe avec un nouveau coach et de nouveaux joueurs. On est ici pour le même objectif : faire hisser le pays le plus haut possible. Aller à la prochaine Coupe du monde est un objectif pour nous. En 2022, on l’a ratée de justesse. On fera tout pour rectifier le tir et se qualifier pour nous et pour le peuple », a déclaré mardi Ismaël Bennacer. En l’absence des cadres comme Mahrez, Slimani, Belaili et Feghouli, le milieu de terrain du Milan AC prend du galon et devient naturellement le meneur de l’équipe. Le coach attend énormément de lui pour guider ses coéquipiers vers la victoire, surtout qu’il semble avoir retrouvé la forme en cette fin de saison, comme il l’a confié en zone mixte. « J’ai retrouvé du rythme et des sensations à la fin de la saison. Ça a mis du temps à revenir, à cause de ma grosse blessure, mais à présent je me sens en pleine forme, je suis impatient de rejouer devant notre public ». C’est de bon augure, car l’équipe nationale a besoin de tous ses atouts pour se défaire des Guinéens.Les Verts qui se trouvent en regroupement à Sidi Moussa pendant presque une semaine, ont multiplié les séances d’entraînement axées essentiellement sur le volet technico-tactique. Il s’agit de trouver la cohésion et les automatismes, surtout que le groupe a subi énormément de changements depuis le départ de Djamel Belmadi. C’est une ère nouvelle qui commence avec de nouvelles habitudes et une autre méthode de travail. Il va falloir s’adapter rapidement, car il n’y a pas de temps à perdre. Il faut y aller à fond dès ce soir pour conforter sa place de leader du groupe et se rapprocher de la qualification. En effet, les deux matchs de ce mois de juin, contre la Guinée et l’Ouganda, seront déterminants pour la suite de la compétition. Si les Verts parviennent à faire le plein ils feront un pas considérable vers la qualification. Après deux journées disputées, l’équipe nationale occupe en solo la première place de son groupe avec six points au compteur.Pour cette rencontre, sans doute la plus délicate à gérer, Petkovic devra compter sur ses joueurs les plus chevronnés et ceux qui ont laissé une bonne impression lors des deux joutes amicales du mois de mars dernier face à la Bolivie et l’Afrique du Sud. On pense notamment à Benzia et Brahimi qui seront accompagnés des Bentaleb, Bennacer, Bounedjah et autres Aouar.

S’il y a un secteur qui inquiète quelque peu les fans de l’équipe nationale, c’est bien la défense. Un compartiment toujours en chantier surtout dans l’axe. Il faut dire que l’absence de Bensebaini, pour cause de blessure, complique davantage la mission du coach. Ce dernier devrait néanmoins faire confiance à la paire Mandi-Tougaï, à moins qu’il décide de lancer dans le bain le capitaine usmiste, Belaïd, voire même Madani ou le nouveau venu Keddad.Quant à Atal et Aît-Nouri, ils sont les plus indiqués pour occuper les flancs. Leur apport offensif pourrait d’ailleurs faire la différence. C’est un match important que s’apprêtent à disputer les Verts pour la suite des éliminatoires, mais aussi pour retrouver la confiance. On espère que ce sera le début d’une belle épopée pour Petkovic et ses poulains. Ali Nezlioui 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici