Ain Temouchent: « Khobz Sdir », un pain traditionnel local très prisé durant le mois de Ramadhan

0
324

Les tables à Ain Temouchent durant le mois sacré du Ramadhan, se garnissent toujours d’un pain traditionnel dit « Khobz Sdir ». Il est plutôt rare que ce pain ou encore la galette appelée « Matloua » déserte au mois du jeûne la table des Témouchentois, qui considèrent ce pain comme patrimoine local à préserver.

Malgré la disponibilité de plusieurs variétés de pains dans les boulangeries, « khobz Sdir » continue à occuper le premier rang parmi les pains préférés de la population locale. Il s’agit d’une marque locale, qui a préservé toutes ses spécificités et qui reste liée à un héritage dans plusieurs familles de la région . « Khobz Sdir » est cuit dans un four traditionnel sur un brasier au milieu de feuilles de palmiers nains dit « Doum », qui s’y collent et lui donnent un parfum particulier. Les zones de Zouanif, Souk El Tenine et Oulhaça et d’autres villages sont connues par la préparation de ce pain, a indiqué Abdelkader, vendeur de « Sdir ». Il existe plusieurs variétés de « Sdir », les unes préparées à base de semoule de blé et les autres à base d’orge. Chaque variété a sa saveur pa rticulière, explique le même vendeur, ajoutant que le client choisit ce qui convient à ses goûts et ses préférences. De nombreuses familles, notamment dans les environs de Oulhaça, Sidi Ouriache et Emir Abdelkader, préparent le pain « Sdir » pour la consommation ou pour le vendre à des prix variant entre 50 et 100 DA, selon la même source. Les familles vivant dans les villages de cette région, préservent la façon traditionnelle pour préparer le « Sdir », au feu de bois ou de charbon dans des fours en terre. Autrefois réservée aux femmes, la préparation du « Sdir » attirent dans les dernières années, des adeptes de la gente masculine, qui en ont fait un métier, et un gagne-pain, a-t-on fait savoir. Ceux qui empruntent la route nationale reliant Beni Saf et Tlemcen, peuvent apercevoir les étales du « Sdir », qu’on peut également retrouver au niveau des magasins dans le village de Beni Ghenam, dans la commune Emir Abdelkader, et les entrées des villages d’El Bradj (Beni Saf) et Zouanif (Oulhaça). La réputation de « khobz Sdir » du village de Zouanif à Oulhaça, connu pour sa qualité et sa saveur particulière, attire des amateurs, prêts à se déplacer pour s’en procurer, comme c’est le cas de Kamel qui se rend d’Ain Temouchent, jusqu’à Zouanif pour en acheter. « Le déplacement est par ailleurs un moyen po ur moi pour passer le temps et apprécier les paysages de cette région côtière », a-t-il souligné, ajoutant qu’il revient au terme de ce petit voyage de 40 km, qu’il le fait souvent deux à trois fois par semaine, une heure avant l’appel à la rupture du jeûne. « Khobz Sdir » est disponible à longueur d’année, mais l’engouement pour ce pain traditionnel est particulier au mois du ramadhan et durant la saison estivale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici