Agression sioniste contre Ghaza: La famine est peut-être en cours dans le nord

0
84

Un groupe d’experts indépendants a averti mardi, dans un nouveau rapport, qu’il était possible que la famine soit en cours dans le nord de Ghaza, mais que la guerre sioniste et les restrictions à l’accès humanitaire ont entravé la collecte de données pour le prouver.

« C’est possible, voire probable », a déclaré le groupe connu sous le nom de Famine Early Warning Systems Network, ou FEWS NET, à propos de la famine à Ghaza. Les inquiétudes concernant une famine mortelle ont été élevées ces derniers mois et ont atteint un sommet après que Cindy McCain du Programme alimentaire mondial (PAM) a déclaré le mois dernier que le nord de Ghaza était entré dans une « famine à part entière » après près de sept mois de guerre. Le rapport de FEWS NET est la première évaluation technique réalisée par une organisation internationale indiquant qu' »une famine pourrait sévir dans le nord de Ghaza ». Le rapport prévient que « la collecte de données sera probablement entravée tant que la guerre se poursuivra ». Il indique que « des personnes – y compris des enfants – meurent de causes liée s à la faim sur tout le territoire et que ces conditions persisteront probablement jusqu’en juillet au moins, s’il n’y a pas de changement fondamental dans la manière dont l’aide alimentaire est distribuée ». Le rapport avertit également que les efforts visant à accroître l’aide à Ghaza sont insuffisants. L’ONU et les agences d’aide internationale ont déclaré depuis des mois qu’il n’y avait pas suffisamment de nourriture ou d’autres fournitures humanitaires entrant à Ghaza. Financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international, FEWS NET est une autorité internationalement reconnue en matière de famine qui fournit des informations d’alerte précoce fondées sur des preuves et en temps opportun en matière d’insécurité alimentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici