70ème Assemblée mondiale de la santé: L’Algérie affirme la nécessité d’orienter l’action stratégique de l’OMS vers l’appui du plan national de santé

0
1438

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a mis en avant, mercredi à Genève, l’approche de l’Algérie fondée sur la nécessité d’orienter l’action stratégique de l’OMS vers l’appui à la mise en œuvre des plans nationaux de   santé. Intervenant aux travaux de la 70ème Assemblée mondiale de la santé, M. Boudiaf qui préside la délégation algérienne a indiqué que les principes fondamentaux sur lesquels reposent les objectifs de développement étant « complémentaires et indivisibles », l’Algérie « estime que l’action stratégique de l’OMS doit être orientée vers l’appui des plans nationaux de santé, d’autant que la santé est désormais une condition préalable et un indice important de développement durable ». L’Algérie a œuvré depuis l’indépendance à consacrer l’accès de tous les citoyens à la santé en tant que droit constitutionnel, sans conditions et ni exclusive, « la stratégie nationale de développement durable ayant pris en considération le besoin de renforcer le système de santé ». Dans cette perspective, a-t-il poursuivi, « les investissements de l’Etat algérien dans le secteur de la santé ont permis d’augmenter la moyenne de vie et de réduire les taux de mortalité infantile et maternelle, outre l’éradication de la plupart des maladies infectieuses ». Il a cité à titre d’exemple la récente certification de l’Algérie, pays libéré de la poliomyélite, en sus d’être en phase d’éradiquer la Malaria en 2018, avec l’appui de l’OMS, et ce de par les réformes qu’elle a engagées en tant que pays responsable de son développement économique et sociale », visant à renforcer le système de santé pour faire face aux nouveaux défis du programme de développement durable. M. Boudiaf a mis en avant la vision de l’Algérie qui estime que « la rareté des ressources de financement et le recul du financement public du développement, nous imposent de recourir à de nouvelles sources de financement y compris la recherche de moyens modernes de financement, l’utilisation de solutions alternatives non financières, et le transfert des connaissances et expertises dans le cadre des différents programmes de développement ». L’Algérie considère l’engagement des chefs d’Etat et de gouvernement vis-à-vis du programme d’action d’Addis Abeba, comme « une opportunité à saisir et un cadre adéquat qu’il faut favoriser pour créer un environnement adéquat au développement durable à tous les niveaux dans un climat de partenariat et de solidarité internationale ». Apres avoir affirmé le soutien de Algérie aux déclarations faites par le groupes africain, arabe, le groupe des 15 et le groupe des pays non alignés, M. Boudiaf a exprimé sa conviction que la 70ème session de l’assemblée générale, constituera une opportunité pour définir les meilleurs solutions possibles pour renforcer nos systèmes sanitaires,   garantir la couverture sanitaire globale, et garantir la disponibilité et la réponse rapide et efficace aux crises sanitaires à venir » à travers l’examen des moyens de renforcer les efforts consentis et valoriser les acquis réalisés jusqu’a présent dans le cadre de la mise en oeuvre du programme de développement durable aux horizons de

Boudiaf félicite le nouveau DG de l’organisation au nom du Groupe Afrique

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a adressé mercredi ses « sincères et chaleureuses félicitations », au nouveau Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr TedrosT Adhanom Ghebreyesus, pour son élection à la tête de l’organisation, qualifiant cette consécration de « méritée », et couronnant « un remarquable parcours professionnel au service de la santé partout et pour tous, indique son département ministériel dans un communiqué . « Vos compétences indéniables, et votre expérience avérée, votre parcours professionnel et votre engagement personnel ont, probablement, étaient pour beaucoup dans le choix qui s’est porté sur vous par la majorité des pays membres de cette Organisation », a déclaré M. Boudiaf, qui s’exprimait en sa qualité de président du Groupe des pays membres de la Région africaine de l’organisation. « Tous ces atouts dont vous disposez vous aideront, très certainement, à vous acquitter convenablement de votre haute et exaltante mission », a-t-il ajouté. « Les Etats membres de l’OMS vous ont élu en premier lieu pour poursuivre le travail méritoire réalisé avec détermination par vos prédécesseurs et pour engager de nouvelles actions qui pourraient s’avérer incontournables pour relever les défis auxquels nous pourrions faire face », a ajouté le ministre.   Les Etats membres vous ont choisi en deuxième lieu « pour donner une nouvelle impulsion à notre organisation par l’amélioration de sa gouvernance, le renforcement de son efficience et l’élargissement de ses performances », a poursuivi le ministre, observant que « le leadership » du nouveau DG de l’OMS son « engagement et sa vision », seront « très précieux pour l’accomplissement de ce triple objectif », et soulignant que les Etats membres « attendent de vous des actions concrètes qui permettront à l’organisation d’assumer pleinement son leadership sur les questions de santé mondiale ». En sa qualité de président du Groupe Africain, M. Boudiaf a entrepris, de nombreuses consultations avec ses homologues des différentes régions pour plaider en faveur d’un soutien au candidat africain Dr Tersât Adhanom Ghebreyesus, en marge des travaux de la 70éme Assemblée générale de l’OMS. Il a dans ce contexte a présidé la campagne de soutien en faveur du candidat africain, organisée en présence du Président de la Commission africaine, M. Moussa Faki Mahamat et sollicité également le soutien du Groupe Arabe, faisant de même lors de la réunion de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) et des pays Non Alignés, souligne la même source.